Décret n° 2008 1498 (prestations – plafond)

Décret n° 2008-1498 du 22 décembre 2008 fixant les listes de prestations sociales mentionnées aux articles L. 271-8 et L. 361-1 du code de l’action sociale et des familles et à l’article 495-4 du code civil et le plafond de la contribution des bénéficiaires de la mesure d’accompagnement social personnalisé.

Paris2009_P1140424-300x225

Le Premier Ministre,

Sur le rapport du ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité,
Vu le code de l’action sociale et des familles, notamment ses articles L. 271-8 et L. 361-1 ;
Vu le code civil, notamment ses articles 495-4, 495-5 et 375-9-1 ;
Vu le code de la construction et de l’habitation, notamment son article L. 351-15 ;
Vu le code de la sécurité sociale ;
Vu la loi de finances rectificative pour 1963 n° 63-628 du 2 juillet 1963 portant maintien de la stabilité économique et financière ;
Vu la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, notamment son article 95 ;
Vu la loi n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs, notamment son article 45 ;
Vu la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat, notamment son article 19 ;
Vu l’ordonnance n° 2004-605 du 24 juin 2004 simplifiant le minimum vieillesse, notamment son article 2 ;
Vu l’avis de la section sociale du Comité national de l’organisation sanitaire et sociale en date du 3 juillet 2008 ;
Vu l’avis du conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales en date du 9 septembre 2008 ;
Vu l’avis du Comité national des retraités et des personnes âgées en date du 9 septembre 2008 ;
Vu l’avis du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés en date du 17 septembre 2008 ;
Vu l’avis de la Commission consultative d’évaluation des normes en date du 9 octobre 2008 ;
Vu la saisine de la Commission des accidents du travail et des maladies professionnelles en date du 3 septembre 2008 ;
Vu la saisine de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations en date du 18 septembre 2008,

Décrète :

 

Article 1

La section 1 du chapitre Ier du titre VII du livre II du code de l’action sociale et des familles est ainsi complétée :

« Art.D. 271-2.-Les prestations sociales mentionnées aux articles L. 271-1 et L. 271-5 sont :
« 1° L’aide personnalisée au logement mentionnée à l’article L. 351-1 du code de la construction et de l’habitation, dès lors qu’elle n’est pas versée en tiers payant selon les modalités prévues à l’article R. 351-27 ;
« 2° L’allocation de logement sociale mentionnée à l’article L. 831-1 du code de la sécurité sociale, dès lors qu’elle n’est pas versée en tiers payant ;
« 3° L’allocation personnalisée d’autonomie mentionnée à l’article L. 232-1 du présent code, dès lors qu’elle n’est pas versée directement aux établissements et services mentionnés à l’article L. 232-15 selon les conditions prévues au même article ;
« 4° L’allocation de solidarité aux personnes âgées mentionnée à l’article L. 815-1 du code de la sécurité sociale ;
« 5° L’allocation aux vieux travailleurs salariés mentionnée à l’article 2 de l’ordonnance n° 2004-605 du 24 juin 2004 simplifiant le minimum vieillesse ;
« 6° L’allocation aux vieux travailleurs non salariés mentionnée au même article ;
« 7° L’allocation aux mères de famille mentionnée au même article ;
« 8° L’allocation spéciale vieillesse prévue à l’article L. 814-1 du code de la sécurité sociale et sa majoration prévue à l’article L. 814-2 du même code dans leur rédaction antérieure à l’entrée en vigueur de la même ordonnance ;
« 9° L’allocation viagère dont peuvent bénéficier les rapatriés en vertu de la loi du 2 juillet 1963 visée ci-dessus et mentionnée à l’article 2 de la même ordonnance ;
« 10° L’allocation de vieillesse agricole mentionnée à l’article 2 de la même ordonnance ;
« 11° L’allocation supplémentaire mentionnée à l’article L. 815-2 du code de la sécurité sociale, dans sa rédaction antérieure à l’entrée en vigueur de la même ordonnance ;
« 12° L’allocation supplémentaire d’invalidité mentionnée à l’article L. 815-24 du code de la sécurité sociale ;
« 13° L’allocation aux adultes handicapés mentionnée à l’article L. 821-1 du même code, le complément de ressources mentionné à l’article L. 821-1-1 du même code et la majoration pour la vie autonome mentionnée à l’article L. 821-1-2 du même code ;
« 14° L’allocation compensatrice mentionnée à l’article 95 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ;
« 15° La prestation de compensation du handicap mentionnée aux I et II de l’article L. 245-1 du présent code, sauf si elle est versée dans les conditions prévues à l’article L. 245-11 ;
« 16° L’allocation de revenu minimum d’insertion mentionné à l’article L. 262-1 et la prime forfaitaire mentionnée à l’article L. 262-11, dès lors qu’ils ne sont pas reversés par un organisme mentionné à l’article R. 262-50, ou le revenu de solidarité active mis en œuvre pour les bénéficiaires de ces allocations en application de l’article 19 de la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat ;
« 17° L’allocation de parent isolé mentionnée à l’article L. 511-1 du code de la sécurité sociale et la prime forfaitaire instituée par l’article L. 524-5 du même code ou le revenu de solidarité active mis en œuvre pour les bénéficiaires de ces allocations en application de l’article 20 de la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat ;
« 18° La prestation d’accueil du jeune enfant mentionnée à l’article L. 511-1 du code de la sécurité sociale ;
« 19° Les allocations familiales mentionnées au même article ;
« 20° Le complément familial mentionné au même article ;
« 21° L’allocation de logement mentionnée au même article, dès lors qu’elle n’est pas versée en tiers payant au bailleur ;
« 22° L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé mentionnée au même article ;
« 23° L’allocation de soutien familial mentionnée au même article ;
« 24° L’allocation de rentrée scolaire mentionnée au même article ;
« 25° L’allocation journalière de présence parentale mentionnée au même article ;
« 26° La rente versée aux orphelins en cas d’accident du travail mentionnée à l’article L. 434-10 du code de la sécurité sociale ;
« 27° L’allocation représentative de services ménagers mentionnée aux articles L. 231-1 et L. 241-1 du présent code ;
« 28° L’allocation différentielle mentionnée à l’article L. 241-2 du présent code ;
« 29° La prestation de compensation du handicap mentionnée au III de l’article L. 245-1 du présent code.
« Art.D. 271-5.-Le plafond mentionné à l’article L. 271-4 est celui qui est prévu par l’article R. 471-5-2 pour chaque tranche de revenu des bénéficiaires de mesures de protection des majeurs. »

Article 2

Le chapitre II du titre VII du livre II du code de l’action sociale et des familles est ainsi complété :
« Art. D. 272-1. – Les prestations sociales mentionnées à l’article 495-4 du code civil sont celles qui sont mentionnées à l’article D. 271-2 du présent code. »

Article 3

Le livre III du code de l’action sociale et des familles est complété par un titre VI ainsi rédigé :

« TITRE VI « FINANCEMENT DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DES MAJEURS »  Chapitre unique « Dispositions financières »

« Art. D. 361-1. – Les prestations sociales mentionnées aux 1° et 2° du I de l’article L. 361-1 sont celles qui sont prévues aux 1° à 17° de l’article D. 271-2. »